L'équilibre acido-basique

L'équilibre acido-basique <em>(de Annie Philizot)</em>

L'Equilibre acido-basique

Le corps humain a un pH (potentiel Hydrogène) naturel de 7,4 qu’il doit maintenir pour fonctionner efficacement.

Le pH optimal pour le sang est de 7,3 à 7,35, alors que celui de la salive est de 6,5 à 7,5, celui de l’urine de 6,5 à 7,0 (il peut être un peu plus bas le matin au lever, entre 6,0 et 6,5) et celui du côlon de 4,5 à 5,0.

La capacité de garder l’équilibre corporel malgré les contraintes extérieures, notamment l’ingestion de produits alimentaires trop acides ou trop alcalins, est ce que nous appelons l’homéostasie cellulaire.

Les protéines, les sucres simples, les aliments industriels ultra transformés, riches en sel sont des sources importantes d’entrées acides.

Le stress, le manque de sommeil, la sédentarité aggravent la situation.

Heureusement l’organisme dispose de systèmes « tampons » pour éliminer l’excès d’acide. Ce sont les poumons et les reins.

L’excès d’acide encrasse les tissus. La conséquence : risque de déminéralisation, rhumatismes, tendinite, fatigue, brulures d’estomac, sinusite, frilosité, mycoses, migraines, baisse du système immunitaire….

L’alimentation est liée à l’équilibre acido-basique.                                                                   

L’acidité d’un aliment est déterminée par la qualité et la quantité de minéraux qu’il renferme :

- Les minéraux acidifiants (chlore, phosphore, soufre) proviennent essentiellement des protéines animales et des céréales.

- Les minéraux alcalins (potassium, magnésium, calcium, sodium) sont plutôt d’origine végétale. Il y a quelques aliments neutres : les huiles.

Si l’on souhaite maintenir un milieu adapté au bon fonctionnement de nos cellules, notre alimentation devrait être composée de 80% de produits alcalins et de 20% de produits acides. Ce qui n’est pas du tout le cas !

Pour cela, il faudrait adopter une alimentation alcaline, à savoir :

- consommer 1 aliment acidifiant pour 2 aliments basifiants : 100 gr de viande + 200 gr de légumes ou 1 portion de fromage (30 gr) + de la salade ou 1 plat de pâte + une grande portion de légumes ou 1 portion de viande ou de poisson (100 gr) + des légumes.

- réduire la consommation de sel. Pour cela, remplacer le sel par des épices (curry, gingembre, cannelle…), des herbes aromatiques, de l’ail, de l’oignon.

- éviter les plats industriels trop riches en sel : 1 gr de sel = 1 part de pizza de 90 gr ou 30 gr de camembert.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande 5 gr de sel par jour, maximum. Actuellement, on est plutôt sur une consommation de sel de 7 à 10 gr/jour !!

- assaisonner les crudités avec du vinaigre de cidre (basifiant).

- boire 1, 5 L d’eau par jour.

- s’oxygéner : faire des activités en extérieur, de préférence.

- avoir un bon sommeil qui est réparateur pour l’organisme.

- bouger pour réduire le niveau de stress qui augmente la production de toxines acides.

En résumé :

Une alimentation saine est une alimentation alcaline. La consommation de plus de fruits et de légumes frais, de saison et biologiques maintient l’équilibre acido-basique de l’organisme. Les épices, les boissons saines et les oléagineux sont d’autres aliments alcalins et bénéfiques pour la santé.

Associée à une alimentation saine, la pratique régulière d’une activité physique modérée vous aidera à lutter contre l’acidification de l’organisme et à rester en bonne santé.

Pour en savoir plus sur ma méthode de travail, cliquez ici.

   
   
   
   
   
   
   

 

Vous cherchez un point conseil en nutrition et diététique ?
Sélectionnez votre région et découvrez les diététiciens ou nutritionnistes près de chez vous.

Trouvez votre nutritionniste !

Nos conseils pour bien s’alimenter au quotidien