Manger mieux

Manger mieux <em>(de Annie Philizot)</em>

Manger « mal » incite à manger plus !

Les déséquilibres nutritifs (excès de graisses ou de protéines, manque de fibres, de vitamines ou de minéraux, etc…) sont un facteur majeur de prise de poids.

Pour rester en bonne santé et fonctionner de manière optimale, l’organisme à besoins de tous les nutriments. Lorsqu’il ne les trouve pas dans le bol alimentaire proposé, il essaye de contourner le problème en stimulant la faim. Ce qui augmente le volume de nourriture ingérée et donc la probabilité d’obtenir les produits recherchés et mécaniquement, vous prenez du poids.

Les études scientifiques montrent que les individus obèses présentent un apport en fibres, vitamines et minéraux chroniquement carencé. Ces gens ont tendance à manger davantage que leurs homologues de poids sain. Une étude scientifique illustre l’augmentation du risque d’obésité chez les individus qui présentent un profil alimentaire déséquilibré.

Manger « bien » pour manger moins

A l’inverse, une alimentation favorable à l’amaigrissement, et donc à la santé, est avant tout une alimentation variée, riche en fruits et légumes, généreuse en féculents, prudente sur la viande et le poisson, modeste sur les laitages, attentive à la nature des graisses utilisées, pauvre en sucres ajoutés et légère sur les boissons type alcool, soda, jus de fruits.

Manger bien et bon n’est pas incompatible ! On peut manger sainement sans renoncer au plaisir gustatif.

Par ailleurs, une alimentation « bio » permet de limiter l’accumulation de polluants organiques et donc le risque d’obésité. En effet, des études récentes ont permis d’associer polluants organiques et obésité, dans la mesure où le corps se défend des polluants organiques en les emprisonnant dans les cellules graisseuses. Donc, plus la quantité de polluants est importante, plus le corps fabrique de graisse pour se protéger.

En résumé :

Nous mangeons trop parce que nous mangeons mal. De fait, lorsque nous mangeons mieux (plus équilibré et/ou bio) nous mangeons moins. Toutefois, ce n'est pas la seule oie utilisable pour réduire la note calorique.

Je vous révélerai d'autres astuces pour réduire votre prise alimentaire. N'hésitez pas à me consulter pour en savoir davantage.

 Page Facebook

 

Vous cherchez un point conseil en nutrition et diététique ?
Sélectionnez votre région et découvrez les diététiciens ou nutritionnistes près de chez vous.

Trouvez votre nutritionniste !

Nos conseils pour bien s’alimenter au quotidien